Financer

Financer la défense de Mumia

Aux Etats-Unis, c’est à l’accusé de fournir les preuves de son innocence. Et il lui en coûtera des sommes exorbitantes pour se défendre. Sans argent, un condamné à mort a peu d’espoir d’échapper à l’exécution, et ce d’autant que presque tous sont pauvres. Ainsi, faute de moyen pour se défendre, des centaines d’hommes et de femmes ont été exécutés ces trente dernières années aux Etats-Unis. La loi de l’argent est aussi une arme qui tue en droit américain !

Depuis son arrestation en 1981, les recours de Mumia ont coûté la somme colossale d’un million d’euros. La solidarité française, durant cette période, a apporté une contribution substantielle de l’ordre de 300.000 euros.

Sans mobilisation internationale mais également sans solidarité financière, Mumia n’aurait jamais quitté le couloir de la mort. Pour autant, Mumia est toujours condamné à mourir en prison et il n’a pas obtenu le droit à un nouveau procès pour défendre son innocence. De plus, l’acharnement de l’Etat de Pennsylvanie n’a pas de limite pour broyer cet homme à l’exemple récent de la loi promulguée pour l’empêcher de parler et d’écrire, et par voie de conséquence de priver tous des prisonniers de leur droit d’expression. Tous ces dénis de justice et d’atteinte aux droits fondamentaux nécessitent des recours fort coûteux.

C’est la raison pour laquelle, nous lançons un appel pressant à dons auprès des collectifs, des associations, des organisations syndicales, des partis politiques qui sont engagés aux côtés de Mumia, et plus généralement auprès de celles et de ceux qui soutiennent son combat avec l’objectif de sa libération. 

Initiatives financières

– Un don en ligne
– Un appel et un bon de souscription

Nous vous remercions de vous joindre à cette solidarité en adressant vos dons à :
MRAP solidarité Mumia
43 Bd de Magenta 75010 Paris