Archives pour la catégorie Actualité

MUMIA : rassemblement à Paris pour sa libération le mercredi 4 août (18 heures)

MUMIA : rassemblement à Paris le MERCREDI 4 AOÛT à 18 heures à proximité de l’ambassade des Etats-Unis

Rendez-vous à 18 heures place de la Concorde à l’angle de la rue de Rivoli et du jardin des Tuileries. Nous rappelons les règles sanitaires obligatoires : port du masque et distanciation physique lors des rassemblements.

Mumia attend toujours que la Cour Suprême de Pennsylvanie instruise son droit d’appel pour défendre son innocence. S’agissant de son état de santé après son opération du cœur en mai dernier, il ne bénéficie d’aucun suivi médical, ni d’un protocole d’accompagnement, comme le dénonce Noelle Hanrahan (directrice de Prison Radio) dans un entretien avec Jamal Jr (petit-fils de Mumia) diffusé (en anglais) sur YouTube

 

Lors de cet entretien, Noelle Hanrahan révèle également que Maureen Faulkner – veuve du policier assassiné pour lequel Mumia est en prison depuis 40 ans – déplore la probable libération de Mumia mais continue d’affirmer qu’elle fera tout pour s’y opposer et qu’il meurt en prison !

Mumia et Mandela sur les murs de Villejuif

Les portraits des deux Citoyens d’Honneur de la ville sont désormais à l’affiche ! A l’initiative de la municipalité et de son école des Beaux-Arts, les fresques murales sont en voie de finalisation … Cliquez ici pour les voir (à ne pas reproduire sans autorisation). L’inauguration officielle aura lieu au printemps 2022. Avec nos plus vives félicitations aux artistes et nos plus sincères remerciements aux élus pour leur engagement aux côtés de ses deux illustres figures du combat universel pour les droits humains.

Fête de l’Humanité les 10-11-12 septembre

Comme depuis de nombreuses années, le Collectif français Libérons Mumia sera présent à la Fête de l’Humanité. Il fera stand commun avec nos amis de l’association Ensemble contre la peine de mort (ECPM). Cette année les organisateurs se sont vus imposer en effet une réduction de l’espace et du nombre de stands en raison de la crise sanitaire et des travaux en cours pour accueillir les jeux olympiques de 2024. Ce sera aussi la dernière fois où la fête aura lieu au Parc départemental Georges Valbon de La Courneuve. A partir de l’an prochain elle migrera dans l’Essonne sur le site de l’ex-base aérienne de Brétigny. Pour en savoir plus sur la Fête 2021 : https://fete.humanite.fr/

Lettre-pétition sur les massacres ethniques dans le monde

Cette initiative internationale demande la nomination d’un Rapporteur Spécial sur les massacres ethniques à la Commission des Droits de l’Homme des Nations Unies. Cette initiative est consécutive à la disparition de Consuewella Africa, militante de MOVE, qui avait appris quelques semaines avant son décès très récent que les ossements de ses enfants assassinés en 1985 étaient passés entre les mains des étudiants de l’illustre Université de Penn (Philadelphie) durant plusieurs décennies … voir nos précédentes infos sur le site www.mumiabujamal.com

Une centaine de personnalités et d’organisations sont signataires de cette lettre-pétition où figurent évidemment nos amis de MOVE mais aussi MUMIA en personne et ses soutiens américains et étrangers parmi lesquels le Collectif français Libérons Mumia et le Mouvement contre le racisme et pour l’amitié entre les peuples (MRAP).

Rappelons également que le maire de Philadelphie a annoncé récemment la démission du plus haut responsable de la santé de la ville à la suite des révélations sur les restes des victimes de l’attentat à la bombe contre la maison de la communauté de Move en 1985. Cela fait également suite à l’enquête sur la façon dont les Universités de Penn et de Princeton ont utilisé – à l’insu de leur famille – les ossements de deux enfants tués dans l’attentat qui coûta la vie à six adultes et trois autres enfants.

19ème Journée mondiale contre la peine de mort 

Cette journée unifie le mouvement abolitionniste mondial et mobilise la société civile, les dirigeants politiques, les juristes et l’opinion publique pour soutenir l’appel à l’abolition universelle de la peine capitale. Cette journée encourage et consolide la prise de conscience politique et générale du mouvement mondial contre la peine de mort.

Le 10 octobre 2021, la Journée mondiale est consacrée aux femmes qui risquent d’être condamnées à mort, qui ont été condamnées à mort, qui ont été exécutées, ainsi qu’à celles qui ont été graciées ou reconnues innocentes. Leurs histoires sont des réalités invisibles … Cliquez ici pour voir l’affiche

Les nombreuses discriminations fondées sur le sexe et le genre, souvent associées à d’autres éléments d’identité, tels que l’âge, l’orientation sexuelle, le handicap et la race, exposent les femmes à des formes croisées d’inégalités structurelles. Ces préjugés peuvent peser lourdement sur la détermination de la peine, notamment lorsque les femmes sont stéréotypées comme étant une mauvaise mèreune sorcière ou une femme fatale. Cette discrimination peut également conduire à ce que des circonstances atténuantes essentielles ne soient pas prises en compte lors de l’arrestation et du procès, comme le fait d’être victime de violences et d’abus sexistes … Pour en savoir plus, cliquez sur ce lien : 19ème Journée mondiale contre la peine de mort (worldcoalition.org)

En France, les organisations membres de la Coalition mondiale contre la peine de mort (parmi lesquelles le Collectif Libérons Mumia, ECPM, ACAT, LDH, Amnesty International, Barreau de Parisorganiseront un VILLAGE DE L’ABOLITION le samedi 9 octobre place de la Bastille à Paris. L’occasion de célébrer le 40ème anniversaire de l’abolition de la peine capitale en France … L’occasion aussi de dénoncer les 40 ans d’incarcération de Mumia et d’exiger sa libération.

Bonnes nouvelles sur le chemin de l’abolition universelle

Depuis le printemps dernier, un état américain (Virginie) et deux pays africains (Malawi & Sierra Leone) ont aboli la peine de mort :

en mars, la Virginie (Etats-Unis) est devenue le 23ème état américain à abolir la peine de mort mais surtout le premier état de l’ancien Sud ségrégationniste. Dans une tribune diffusée par Prison Radio, Mumia Abu-Jamal déclare que « la Virginie nous montre que même la peine de mort peut mourir ». Cette décision est d’autant plus symbolique qu’il s’agit du premier état de l’histoire des Etats-Unis à avoir mis en place la peine capitale. En quatre siècle, la Virginie a exécuté 1.391 personnes selon le Centre d’information sur la peine de mort (DPIC), plus que n’importe quel autre territoire américain. C’est aussi en Virginie qu’ont débarqué en 1619 les premiers esclaves capturés en Afrique ;

en avril, la plus haute juridiction du Malawi a jugé la peine de mort inconstitutionnelle et en violation du droit à la vie. Ce verdict entraînera la modification de toutes les lois prescrivant la peine de mort ;

> en juillet, le Parlement du Sierra Leone a adopté à l’unanimité la loi abolissant la peine de mort.

................................................................................